Archives de Tag: escalade

Rock climbing in Nepal

PANCHAMAYA TAMANG

pclimb

When did you start climbing?

Just after a day’s practice, I participated for the first time in a competition on 28 February 2013. The competition was entitled “Wall Spider”, organized at Astrek Climbing Wall, Kathmandu. I managed to secure first position in “Speed” category. That was the beginning of my journey in climbing field. The win encouraged me, and thus, I began researching on women’s participation in adventure sector. I found several motivational figures, like the Seven Summit Women from Nepal, Pasang Lhamu Sherpa, the first Nepali woman to scale Mt. Everest. I got inspired by their stories and wanted to continue in the adventure-sports’ field. My brother’s continuous support is also what made me continue.

Was it easy for a girl/a woman to start climbing? (Did your family support you in this adventure?)

A.: As females from Nepal, most girls hesitate to take part in adventure sports, let it be climbing or anything else. But since I received full family support, especially from my brother, it was relatively easier for me to venture into climbing.

What’s your next goal ?

Well, one of my goals is to participate in World Championship of Climbing, and bring home the victory by winning it. I also want to encourage more Nepalese girls to venture into the field of outdoor and adventure sports including climbing. Also, the other thing I really want to do is make the accessibility to climbing gears easier for girls in Nepal. Climbing gears in Nepal are expensive and this also has been holding back the girls from participating. Thus, I want to support by looking for supporters and sponsors for them.

climbinp

Do you have any other hobbies?

My other hobbies include cycling and dancing.

Do you have a personal message to all the little girls?

I would like to say that nothing is impossible, really. You do need to give your hundred percent though. If you are dedicated enough in the field you choose and do not give up no matter what, success will not just be a dream, but an actual achievement.

panchawall

L’interview de Charlotte Durif

cantobre_b

Cette fois-ci, c’est Charlotte Durif qui a pris le temps de répondre à nos quelques questions.

Merci à elle pour son enthousiasme!

Allez aussi voir les aventures de la super grimpeuse ici:
http://chadurif.fr/

1- Comment pensez vous pouvoir améliorer la pratique féminine de votre sport ?

Chaque époque a eu son lot de femmes qui ont marqué et représenté l’escalade à leur façon. Aujourd’hui j’imagine faire partie de celles-ci, en montrant que que l’escalade est un sport pour tous (toutes), et que l’on peut y accéder en s’y faisant pleinement plaisir, tant dans l’action que dans le sentiment d’évolution et d’accomplissement. Bien que victime de machisme et autres controverses comme dans tous les sports, l’escalade est un sport ouvert, où il est facile de passer au dessus de ces barrières citées plus haut. J’espère que mon passé et mon histoire montrent que la grimpe est simple et épanouissante, et je souhaite à quiconque d’en faire la même expérience.

2- Quelle femme sportive vous inspire ? Pourquoi?

Pour ses réalisations à son époque, je suis très reconnaissante de l’empreinte que Lynn Hill a laissé dans le monde de l’escalade. Opportuniste et précurseur à une époque où l’escalade a évolué très rapidement, elle a su se faire sa place au milieu des grandes figures masculines, et a réalisé les premières ascensions de monuments de la grimpe. Pour avoir accompli quelque belles choses avec, je porte une grande admiration pour mon amie Martina Cufar, qui sait allier simplicité, humilité, gentillesse, passion, performance, montagne, escalade, plaisir, famille. J’espère que la suite de mon aventure suivra le modèle de la sienne.

3- Avez-vous grandi dans un milieu culturel et social qui correspond à celui de votre sport de prédilection?

-> Si oui : comment auriez-vous pu parvenir a pratiquer ce sport si vous aviez évolué dans un autre milieu ?

On peut dire que oui, puisque mon père a été un alpiniste et grimpeur, et a plongé mon frère et moi dans ce bain, et m’accompagne encore aujourd’hui. J’imagine que si je n’avais pas eu cette ambiance familiale, j’aurais quand même grimpé en club, en salle principalement, et en falaise ponctuellement pour les 2 ou 3 stages annuels. Quoiqu’il en ait été, et même si mon vécu aurait été bien moins riche qu’aujourd’hui, mon plaisir de grimper serait tout aussi grand, car ce qui est bien avec l’escalade, c’est que rien qu’une journée en falaise est un pur plaisir. Peut-être aussi que j’aurais fini dans la Gymnastique Rythmique, comme j’avais initialement commencé!

4- Un mot à dire aux lectrices qui rêvent de vaincre des sommets et progresser dans leurs pratiques ?

Osez, préparez vous, foncez, profitez et faites le pour vous-meme.

L’interview de Martina Cufar

martina

Merci à Martina pour ce témoignage!

Pour faire un tour sur son site internet :
http://www.martinacufar.com/

1. Comment pensez-vous pouvoir améliorer la pratique féminine de votre sport ?

Je pense que dans l’escalade sportive le progrès est déjà fait, des fois nous sommes plus de filles à la falaise que de garçons. L’escalade sportive est un sport où les filles peuvent faire des voies plus dures que les hommes, grâce à leur meilleur instinct, feeling pour le rocher et très souvent nous pouvons compenser le manque de physique avec une meilleure technique.

Dans l’alpinisme, c’est un peu différent, à mon avis c’est plus dangereux et les femmes, mamans, elles ne veulent pas tant engager et je pense que ce n’est pas tant qu’elles ne sont pas aussi fortes mais qu’elles ne sont pas aussi nombreuses que les hommes dans le milieu d’alpinisme.

Si les femmes veulent faire quelque chose elles le font, il n’y a rien qui nous arrête. Ni les sacs lourds, ni les longues approches ni les voies dures. On se débrouille entre filles, et d’habitude on communique mieux que si on grimpe avec les garçons forts !

Là, je me suis un peu éloignée de ta question, mais pour améliorer la pratique féminine dans l’escalade, il faut juste y croire, y aller, s’organiser entre les filles et boucher les oreilles pour ne pas entendre les critiques des hommes et des grand-mères qui disent que ce n’est pas un sport pour les filles !

2. Quelle femme sportive vous inspire ? Pourquoi?

Je ne peux pas nommer une en particulier, mais en général toutes les femmes qui font des choses qui sortent du commun, pour lesquelles il faut du courage et surtout de la confiance en soi pour faire ce que jamais une femme a fait et qui est censé ne pas être « normal ».

3. Avez-vous grandi dans un milieu culturel et social qui correspond à celui de votre sport de prédilection?

Oui, tout à fait. J’ai grandi dans un village entouré des montagnes dans une famille sportive, mon papa faisait de la montagne, mais après je l’ai converti aussi en grimpeur sportif.

· Si oui : comment auriez-vous pu parvenir à pratiquer ce sport si vous aviez évolué dans un autre milieu ?

Je crois que avec la volonté tout est possible, il y a beaucoup d’exemples qui en attestent, par exemple l’alpiniste Serbe Nina Adjanin.
( http://www.ninaadjanin.com/ )

4. Un mot à dire aux lectrices qui rêvent de vaincre des sommets et progresser dans leurs pratiques?

Je vais utiliser les mots de L’Alchimiste : « Quand on veut une chose, tout l’Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve. »

Et une autre :
« Il n’y a qu’une façon d’apprendre, c’est par l’action. »

Notre but – Our goal

– Promouvoir l’accès de toutes les femmes aux sports de montagne –

Promote women in climbing, mountaineering and skiing around the world

" Prises individuellement nous ne sommes personnes, mais ensemble nous acquérons la force d'une cordée" Notre dicton pour y parvenir :

 » Prises individuellement nous ne sommes personne, mais ensemble nous acquérons la force d’une cordée ».

NOS OBJECTIFS :

1)  La réalisation d’un film documentaire à l’étranger et la médiatisation des femmes sportives sur le plan international ;

2)  L’organisation d’évènements sportifs pour permettre aux femmes de bénéficier d’une mise en commun de moyens matériels et immatériels permettant de pratiquer les activités de montagne en question ;

3)  L’organisation de rencontres ou d’évènements non sportifs pour une mise en relation entre adhérentes ou futures adhérentes ;

Et d’autres missions sont à accomplir (…)