Anne-Sophie Barthet

anneso

Merci à Anne-Sophie Barthet pour ces réponses très intéressantes et bravo pour son parcours en équipe de France de ski Alpin !

Pour suivre son aventure c’est ici sur son site : http://www.annesophiebarthet.com/home.php

1- Comment pensez vous pouvoir améliorer la pratique
féminine de votre sport ?

En devenant ambassadrice de mon sport par mes résultats (qui avait envie de faire de la natation en compétition avant Manaudou?? ) et en organisant des sortes de stage alliant les côtés “bien être & ski” (spa, soirées rock, shopping..) exclusivement réservés pour des vacances entre amies !
(Les filles aiment le ski et le sport en général à petite dose, l’extra-ski est donc important pour leur donner envie de revenir l’hiver d’après, à l’inverse des hommes qui sont ravis de passer 8h sous la neige pour un peu de poudreuse…).
Il n’y a pas grand chose à améliorer dans la pratique brut du ski car les sensations que cela prodigue parlent d’elles-même. Le matériel peut toujours être amélioré mais les progrès des marques sont déjà conséquents lorsque l’on remarque que certaines chaussures de ski HEAD par exemple sont en fourrure à l’intérieur..la marque a trouvé une alliance parfaitement féminine: performance, confort, et fashion !

2- Quelle femme sportive vous inspire ?
Pourquoi?

Toutes, car elles doivent mettre de côté une partie de leur vie de femme temporairement: Etre maman et championne est impossible, ce qui n’est pas le cas des hommes qui peuvent cumuler “les mandats”
Il est également plus difficile de trouver le “bon” conjoint, la distance étant souvent facteur de rupture.

3- Avez-vous grandi dans un milieu culturel et social qui correspond à celui de votre sport de prédilection?

NON, mes parents sont dentiste et avocat toulousains. J’ai connu le ski au Club Med, puis j’ai appris avec l’ESF à Orcières Merlette où nous avions un appartement en indivision. J’adorais le ski. Mes parents m’ont alors inscrite dans un club des Pyrénées: Peyragudes.
Je pratiquais le mercredi après-midi et le week-end pendant l’hiver. A côté de cela, je jouais aussi au tennis et au golf, je patinais et nageais enchainant les sessions le midi et le soir pendant la semaine. C’est à 14 ans que j’ai dû choisir à quel sport je donnais la priorité en vue d’atteindre l’élite mondiale un jour. J’ai choisi le ski pour son chrono (pas de juge comme au patinage), pour le plein-air (pas comme la
natation), pour l’ambiance (pas comme au golf!!) et pour les sensations
grisantes.

4- Un mot à dire aux lectrices qui rêvent de vaincre des
sommets et progresser dans leurs pratiques ?

Si le sport requiert quelques sacrifices, il vous procure aussi
des moments de joie, de fierté, …, qui sont bien plus forts que ceux que vous pourriez ressentir dans une vie “ordinaire” (à ne pas prendre de façon péjorative !) et lorsque l’on progresse, l’implication augmente aussi, et les sensations avec….

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s