Une bien jolie aventure!

Girls to the Top vous présente l’initiative d’Isabelle Favre qui a créé Trail entre Elles, une nouvelle communauté de sportives déjà très dynamique!

Petit Portrait d’Isabelle:

Je m’appelle Isabelle FABRE, 28ans. Je suis originaire de Nancy mais j’ai depuis peu migré vers le sud : je suis maintenant à Nice. C’est la-bas que j’ai découvert les sports « nature ». J’ai pratiqué la gymnastique et le judo à outrance pendant mon enfance, aujourd’hui je préfère le trail, la course d’or464758_10150833233501063_1761469046_oientation, les raids multisports, l’alpinisme, le vtt, le vélo route, canyoning, la plongée sous marine, le saut en parachute, planche à voile, et depuis peu, le kitesurf. Mon garage ressemble maintenant à un magasin de sport et j’ai vidé mon livret A mais QUEL KIFFE !!!

On est tellement bien (tellement mieux !) dehors.. le monde est tellement vaste et il y a tant à voir ! Dans la vie je suis Ingénieur Informatique. Cependant il y a un an ma vie a pris un tournant et j’ai décidé de partir à l’aventure ! D’abord en Australie, puis finalement pour un mini tour du monde. J’ai financé mon voyage en enchainant les petits boulots. C’était vraiment enrichissant ! Je crois que ca m’a surtout appris à lâcher prise, à profiter.. J’ai un peu tendance à être à fond 100% du temps ! Et puis finalement, au bout d’un an, les amis me manquaient, mon confort aussi (eh oui, je vivais dans ma voiture..), alors je suis rentrée, la tête pleine de projets !

1. Tu as créé Trail Entre Elles qui regroupe déjà un bon nombre de femmes… combien à ce jour?

Nous sommes aujourd’hui plus de 1400 femmes sur le groupe Facebook « Trail entre Elles ». https://www.facebook.com/groups/631672226941370/

Ce groupe a un véritable potentiel et ne finit jamais de m’étonner ! Il a été crée en décembre et grandit de façon exponentiel depuis ! Les filles sont toujours de plus en plus nombreuses, mais l’ambiance correspond vraiment à ce que je cherchais : c’est un endroit d’échange, ou les plus expérimentées aident les débutantes..

2. Comment t’es venue cette idée?

J’ai crée ce groupe Facebook en m’inspirant un peu de ce qu’il se fait dans le kitesurf aujourd’hui. Il y a plein de communautés féminines, qui organisent des supers rassemblements, qui arrivent à attirer l’attention des marques.. Je voulais que nous aussi les traileuses on ait le droit à ce genre d’attentions. Je voulais aussi que de plus en plus de femmes franchissent le pas et se mettent au trail. Y-en a marre de toujours croiser les mêmes ;)

3. Quel est l’objectif de cette association?

J’ai vraiment lancé cette communauté sans avoir de plan précis en tête. Je ne m’attendais vraiment pas à avoir un tel succès ! Au départ c’était plutôt un lieu de partage.. Et puis les filles ont rapidement eu envie de se reconnaitre, alors on a sorti un buff (tour de cou) à nos couleurs, qui s’est distribué à plus de 1000 exemplaires en 1 mois seulement ! (Je crois que j’ai passé plus de temps à la poste que chez moi ces derniers jours ;))La maintenant, on bosse sur un rassemblement en Savoie en Septembre.. J’ai trop hâte de enfin toutes les rencontrer !

4. Quels sont tes projets à court, moyen, et long terme?

Je crois qu’ à terme j’aimerai bien me concentrer la dessus : organiser des rassemblements de plus en plus grands avec des moyens de plus en plus importants ! J’aimerai bien également développer une gamme textile, girly à souhait !

5. Comment fonctionne Trail entre Elles?

Trail entre Elles est une communauté Facebook. Chacune est la bienvenue ! Tout le monde peut participer aux évènements. On a crée une association et déposé notre marque pour des raisons de pratique mais pour l’instant c’est vraiment indépendant du reste.

6. Tu es seule pour le moment ?

Je ne suis pas seule et heureusement d’ailleurs ! Estelle et Karine m’aident beaucoup chaque jour. Estelle est une amie à moi de longue date, et Karine, je ne l’ai jamais vue.. je l’ai rencontré par Trail entre Elles et on a eu un super feeling ! Je pense qu’on est une super équipe ! On se complète.  Karine apporte son expérience dans le milieu associatif et c’est aussi une (très) grande bavarde, un atout majeur pour toutes négociations. Estelle déborde d’idées et m’aide beaucoup pour notre site web. Et moi ? Je suppose que j’apporte un grain de folie et de spontanéité ! Je tiens également à remercier ma soeur Marie qui m’aide énormément : tous les dessins sont de sa réalisation !

Merci Isabelle d’avoir répondu à nos questions, une belle initiative!

A très vite, tu es la bienvenue chez Girls to the Top!!!logo

Girls : feel at ease !

Et oui les filles mettez vous à l’aise en combi ! Quand Céline, la créatrice de cette marque nous a contacté nous sommes tombées sous le charme non seulement de son histoire mais surtout de ces produits. En effet cette ancienne chargée de communication a décidé de mettre son sens des lignes et du design au service du confort et du style ! Ces combis sont fabriquées au Portugal (pays de son grand-père) avec du vrai coton tout doux et tout chaud. Elle semble plus impliquée dans l’élaboration de produits respectueux de l’environnement et des hommes qui les fabriquent que par le reste. Une histoire humaine comme on les aime ! Céline, une créatrice au grand coeur et surtout douée ! Vous ne connaissez pas les combis ? Vous hésitez à adopté ce look ? Nous l’avons testé pour vous et nous avons adoré. Au début nous étions dubitatives pour sortir en ville avec – (alors que chez nous sur le canap’ on l’a directement adopté croyez-nous!)-  mais au final on adore partout et plus souvent qu’on aurait pensé ! La coupe reste féminine tout en étant décontractée. Pas de prise de tête du genre « qu’est ce que je vais mettre après le ski ? ». Feel at ease vous rend la vie plus facile. ALICE GRENIER ET FEEL AT EASE MARION POITEVIN ET FEEL AT EASE

Nos adhérentes bénéficient évidemment d’avantages avec cette marque qui va convenir à plus d’une !   Pour voir leur site aussi coloré que déjanté et vous laisser tenter c’est ici : http://www.feelatease.fr/index.php

Mountainshop vous gâte !

logo_mountainshop-2Le partenariat avec Mountainshop.com résulte d’une histoire humaine et spontanée comme nous les aimons. En effet pour faire court, Clémentine se promenait dans le magasin à la recherche d’une bousole quand Pierre-Benoit l’a interpelée en lui disant qu’il avait vu le film « Girls to the top » aux Rencontres du cinéma de Grenoble et qu’il avait trouvé le sujet vraiment sympa.
 La simplicité et la sympathie de Mountainshop.com (traditionnellement appelé « chez coquoz ») ont fait le reste et le magasin nous a fournit un ARVA en lot pour notre événement du 12 Avril. Ainsi que d’autres petits bonnets féminins à souhait. Et vous pourrez aussi visionner nos images sur leurs maxi-écrans !
Nous tenons donc ici à les remercier chaleureusement, car c’est aussi grâce à des partenariats avec les commerçants de la vallée, qu’une Association comme la nôtre peut perdurer et surtout: vous faire plaisir les filles !
Eva la très heureuse gagnante de l'ARVA !

Eva la très heureuse gagnante de l’ARVA !

Et pour celles qui adorent faire du mountain’shopping, leur site est ici : http://www.mountainshop.com
Mais vous pouvez aussi passer les voir (dans la rue principale de Chamonix) toute l’équipe est adorable et surtout compétente !

Women day – le report

C’est avec un large sourire (et de bons cernes) que nous rédigeons ce contre-rendu !

Le soleil était le premier au rendez-vous en ce beau dimanche 12 Avril.

L'équipe et de nouvelles adhérentes étaient sur le pont toute la journée !

L’équipe et de nouvelles adhérentes étaient sur le pont toute la journée !

Au total nous avons eu une vingtaine d’inscrites sur le bordercross, une dizaine sur l’atelier ARVA, mais de nombreuses conversations avec plein plein de personnes. Et oui papoter reste le sport que nous maitrisons le mieux !

11160562_379730755549517_4559903878290052792_n

Le temps fort de cette journée fut le border !

11017167_379732228882703_2026707233262751031_n 21917_379732525549340_4773269416424413785_n

Les filles n’ont pas manqué de se bagarrer pour la victoire ! De vraie guerrière n’hésitant pas à jouer des coudes !

 

 

 

 

 

 

 

L’après-midi la bonne humeur était de mise sur l’atelier ARVA !

11156170_379724172216842_4752755515921463361_n

 

En plus de ces deux activités majeures nous nous sommes bien amusées à reboucher les maxi-trous des semelles sur l’atelier « apprendre à entretenir ses skis » ou encore à tenter de mettre plus de vernis sur l’ongle qu’autour.

10383643_379733142215945_3851907444022863588_n11159973_379733208882605_1975435961017624371_n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dynastar à plus que jouer le jeu puisque toute la journée les girls pouvaient tester les skis de la collection 2015-2016.

On ne saura jamais si c'est le charme de Pierre de chez dynastar ou les skis qui on fait le succès du stand ! (plus de soixante test)

On ne saura jamais si c’est le charme de Pierre ou les skis qui ont fait le succès du stand ! (plus de soixante tests)

En fin de journée nous avons toutes ramené nos coups de soleil à la MBC où se déroulé la Remise des prix. Rien de mieux que de se réhydrater toutes ensembles autour d’un bon petit apéro, et surtout de mieux apprendre à se connaitre les unes les autres.

Eva & Aurianne sont les grandes gagnantes de cette journée avec tout de même une paire de ski dynastar et un ARVA fourni par mountainshop.com (chez coquoz). 11141252_379724688883457_4811619317631036270_n 11147842_379724528883473_7400299960379817213_n

 

À très vite pour un événement sur le thème de l’escalade cet été !

 

 

Gardienne de Refuge

Une femme, une vie, un métier: voici le début d’une longue série de portraits des métiers de montagne que des femmes ont choisi d’exercer.

Notre premier portrait est celui d’une femme hors norme:  Martine Turc!

Z - IMG (609)

Martine est aussi une fervente supportrice de Girls to the top

A 55 ans, Martine n’est pas seulement Gardienne de Refuge du Soreiller, c’est une montagnarde polyvalente: monitrice de ski, et unique femme à avoir consécutivement gagner trois fois le Derby de la Meije, elle est aussi vice championne de ski d’alpinisme(1994).

Depuis combien de temps êtes-vous Gardienne de refuge?

« J’ai officiellement été gardienne en 1986 mais j’ai commencé bien avant puisque la première gardienne du refuge été ma maman (Yvette Turc). On m’a montée là haut à l’âge de 2 ans et j’ai commencé à travailler dès mes 14 ans. »

Pourquoi avoir choisi ce métier ?

« Tout ce que j’ai vécu depuis toute petite jusqu’à un âge avancé m’a toujours plu. Je n’ai jamais voulu vivre “en bas” je me suis toujours sentie bien “là haut” dans mes montagnes. Quand on aime cet environnement y vivre semble être une évidence. »

Avez-vous dû suivre une formation particulière? Laquelle?

« Au début aucune qualification n’était requise, car c’est avant tout un métier de système D et de débrouillards. Les meilleures compétences sont celles qui m’ont été transmises par la première gardienne. Par contre aujourd’hui il existe un DU (diplôme universitaire) de gardien de refuge. J’ai décidé de le passer car c’est un plus de l’avoir et qui sait un jour il pourrait devenir un diplôme essentiel pour pratiquer ce métier. »

Pouvez-vous me décrire votre quotidien?

« Le meilleur moment de la journée pour le gardien c’est le réveil : il n’y a personne dans le refuge et c’est vraiment à ce moment que le gardien profite du silence incroyable que lui offre la nature. Ensuite s’en suit une journée bien chargée, petit déjeuner, ménage du batîment, préparation des tartes et autres remontants pour toute la journée jusqu’à la soupe de légumes à éplucher pour le soir. Un aspect important de mon métier consiste aussi à renseigner les clients sur leur itinéraire, les conditions de leur course, et bien sûr de veiller à leur sécurité (les jumelles sont de mise). Enfin chaque soir, le gardien transmet par radio le bulletin météo du poste de secours situé dans la vallée. »

Quelle est votre approche du métier? Quelles qualités estimez vous nécessaires pour l’exercer?

« Il faut avant tout être disponible – on est gardien 24 heures dans une journée-, être très débrouillard (on est à la fois plombier, cuisinier, gestionnaire), savoir réagir vite, aimer parfois être isolée ou très entourée et donc aimer le contact humain , il faut surtout aimer les choses simples, là haut pas de superflu ou de luxe. Il faut aussi savoir gérer les énergies, la nourriture car on est éloigné de tout et dans un environnement qu’il faut préserver. »

Qu’aimeriez-vous transmettre comme message aux jeunes femmes qui se destinent à prendre ce chemin?

« Il faut avant tout que ce soit une passion, la première chose est d’avoir le goût de l’effort. Si vous aimez monter le chemin jusqu’au refuge c’est un premier pas essentiel. En tant que femme, cela peut aussi être valorisant et produire une satisfaction de vivre dans un environnement parfois rude. »

Comment ce choix de Gardienne de Refuge a t il été perçu dans votre entourage?

« En tant que descendante du père Gaspard,  petite fille des premiers guides d’époques qui ont eux même formé les premiers guides, on peut dire que j’étais tombée dedans étant petite, tout s’est fait naturellement. Pour les jeunes femmes qui n’ont pas forcément eu la chance d’être élevée dans une forte identité montagnarde je ne peux que les encourager. Quand je dis aux gens que je suis gardienne de refuge ça les impressionne ! Beaucoup ont encore le cliché du vieux barbue dans la montagne. Hors il existe toute une génération de gardiennes qui ont su donner une touche de féminité et de légèreté à cette profession. »

Exercez vous ce métier à l’année ? Si non, quelle est votre activité complémentaire?

« Mon refuge n’est ouvert que l’été, je suis donc monitrice de ski pendant l’hiver (j’ai aussi le diplôme d’Accompagnatrice Moyenne Montagne). »

Et pour conclure?

« C’est vraiment un beau métier, aujourd’hui les refuges se modernisent. En tant que gardienne je suis intriguée par les évolutions de ce métier, et je suis heureuse que non seulement les bâtiments soit renouvelés mais aussi que de nouvelles personnes découvrent cette vie là . »

Merci Martine pour ce témoignage, nous ne manquerons pas de venir vous voir chez vous, là haut, dans vos montagnes!

La Dibona et le Refuge du Soreiller , un petit coin de paradis !

La Dibona et le Refuge du Soreiller , un petit coin de paradis !

Women day ! Oh yeah

Evénement « Women Day » par les Top GIRLS avec Dynastar, Petzl, Bergans of Norway, les pyjamas Arthur et la MBC:

Date : Dimanche 12 Avril
Lieu : Grands Montets, Plateau de Lognan, Chamonix

Programme :

9h-10h : Accueil et inscriptions

L’inscription est gratuite pour les adhérentes de l’association « Girls To The Top » et sera de 10 € (comprenant l’adhésion à l’association) pour toutes les autres filles.

10h-13h : « compétition » Ski cross

L’épreuve de ski cross se déroulera sur le parcours BMW. Nous utiliserons le principe de qualifications par « mort subite » c’est-à-dire par poules de 4 skieuses, les 2 premières skieuses qui franchiront la ligne d’arrivée se qualifient pour la manche suivante.

13h-14h : repas

Chaque personne peut apporter son propre repas ou aller l’acheter sur place.

14h-16h30 : Ski entre filles et ateliers

Nous vous proposons un après-midi ski entre filles et autours de différents ateliers présents tout au long de la journée :

  • –  Un SKI TEST Dynastar avec en exclusivité tous les skis Dynastar de la gamme femme 2015-2016
  • –  Un atelier entretien des skis avec Dynastar (types de fart, application du fart affutage…)
  • –  Une cool zone « so girly » avec manucure, make up, thé, gâteaux …17h : After Ski / remises des prix à la MBC

    De nombreux lots ont été fournis par nos partenaires pour les podiums. Diffusion du film Girls To The Top. Retour sur la journée autour d’un verre

Le Fameux Trombinoscope des Girls to the Top version 2015!!

Vous l’attendiez: nous vous l’avions annoncé! Mesdames, Messieurs, un tonnerre d’applaudissements pour ce top  Girls!

Pour la Commission Partenariats: unnamed-1 Clémence Drapier clementineClémentine Junique AnaisAnaïs Verbrugge

Pour les Evénements:

AurianeAuriane Marsan

domitilleDomitille Fleury LuluLudivine Thiburs PennPenn Schrader Sarah mouchetteSarah Mouchette

Pour le Web, Développement, rédaction des articles: HélèneHélène Donzier unnamedAnne Laure Getti

Pour la Communication: François Jacquier, Mathilde Soraruf IMG_0186

Notre magnifique Marraine MARION POITEVIN!

Pour l’Administration:

StephanieStéphanie Wojnarowski cropped-920-3s-valgrisenche-4753.jpgAlice Grenier