Initiation aux gestes de premiers secours, programme « montagne »

secourisme

Voici une belle occasion de se former aux premiers gestes de secours avec l’équipe :

Initiation organisée grâce à nos adhérentes Girls to the top !

Cette journée est prévue le dimanche 3 Avril 2016 de 9h à 17h max à Grenoble (salle du CAF Grenoble, nous confirmerons l’adresse exacte)

Gratuit

(Animée par notre super Sandrine de GTTT, Sapeurs Pompiers Professionnels depuis 13 ans et monitrice de secourisme.)
Programme adapté « montagne » avec l’aide de notre super Anais de GTTT (médecin spécialisé montagne) :

  • Alerte ;
  • Obstruction des voies aériennes par un corps étranger ;
  • Hémorragies externes ;
  • Plaies ;
  • Brûlures ;
  • Traumatismes ;
  • Malaise ;
  • Perte de connaissance ;
  • Arrêt cardiaque.

NB : pas de diplôme délivré à l’issue, prévoir le pique nique.

S’inscrire sur le doodle suivant :
http://doodle.com/poll/c7exezqp774yabcf

et confirmation de présence par mail à pelepol@icloud.com –

12 personnes maximum

Let’s go ! :)

 

 

Soirée du 18 décembre à Chamonix, projection de films et rencontres

 soirée18decfinal

Voici l’occasion de tous nous retrouver avant de chausser définitivement les skis ! ;)

L’association organise une soirée projection de films -rencontres au Bicentenaire le 18 décembre 2015, soirée dont les recettes seront envoyées à l’équipe népalaise des Seven Summits Women.

Pour rappel, l’association « Girls to the top » a pour but et objet de promouvoir et développer l’alpinisme, l’escalade et le ski au féminin. Organiser une soirée pour projeter des films de montagne au féminin fait partie de nos actions.

Comme vous le savez, nous avons réalisé un film suite à un voyage au Népal (Himalaya), en Chine et en Inde, pour rencontrer des femmes passionnées et motivées par les activités de montagne, et partager avec elles notre passion.

Nous cherchons à donner une visibilité maximale aux femmes que nous avons rencontrées en Asie, et à leur apporter la reconnaissance qu’elles méritent.

Pour cela, notre objectif est de diffuser le film à grande échelle, par le biais de l’édition de quelques DVD et l’organisation d’une soirée projections/rencontres à Chamonix.

Nous cherchons également à mettre en lumière les femmes qui pratiquent la montagne afin d’inspirer les spectateurs et d’élargir leur vision des activités de montagne.

Nous avons donc le plaisir de vous présenter des films sur les femmes et sur leurs aventures sportives, mais également des films qui nous offrent avant tout un merveilleux panel d’approches diverses des sports de montagne.

« Apprendre à connaître les conditions sportives de femmes dans d’autres pays, c’est aussi avoir un autre regard sur notre pratique du sport. L’idée est de mettre en avant des femmes d’un bout à l’autre du monde, mais ayant les mêmes intérêts dans leur pratique du sport en montagne, par le biais d’un film ».

Rassembler, faire réfléchir, inciter au débat et à l’ouverture culturelle de sa pratique sportive : tels sont les piliers de ce projet.

 

LE PROGRAMME :

19h : Accueil

19h30 : Projections

Films projetés

  • Teaser du film de Vanessa François, son aventure au grand Capucin,
  • « Bandit Mountains », Heather Swift de Women Mountains Collective,
  • « Turns & Curves », Giulia Monego,
  • « Ailes s’engagent », Maeva Giacometti,
  • Steepteese, Pierre Hourticq,
  • Le film des Demoiselles Aventurières,
  • Girls to the top

21/21h30 : Discussions

-Caroline George, présentation sur le métier de guide et le rôle de maman,

-Présentation du livre de Steph Davis « Le choix du vide », traduit par Catherine Destivelle ;

-Retour sur l’expédition au Népal par Damien Tomasi, Fanny Tomasi-Schmutz, et Fleur Fouque

Notre « event » sur la page facebook :

https://www.facebook.com/events/1515175872136658/

A très vite ! ;)

Monkey Fist, nouveau partenaire et nouvel avantage pour les adhérents !

GRAPHIC 03

On a découvert Monkey Fist cet été et on doit avouer qu’on a été séduites !

Monkey Fist c’est une marque d’escalade qui allie l’efficacité et la force du sport britannique, spécialisée dans les soins de la peau bien efficaces pour réparer les petits dégâts causés par l’escalade.

Monkey Fist reste éthique en plus : leurs produits sont aussi conçus sans conservateurs artificiels et sont emballés dans des contenants recyclables (législation locale applicable).

Il suffit juste après une grosse séance de bloc de frotter le baume sur sa peau pour aider à guérir les coupures, les éraflures, la peau endolorie, mains sèches ou fissurées et bien d’autres choses encore…  Monkey Fist fonctionnera aussi bien sur vos pieds comme sur ​​vos mains ;)

 

0001-53603159

Les Girls to the top aiment déjà ces petits gadgets : c’est facile à garder dans sa poche ou dans son sac.

Le partenariat avec la marque permettra aux adhérentes et adhérents de Girls to the top de bénéficier d’un code de réduction à l’achat pour bénéficier d’une remise des frais de port. Pour plus d’informations sur les modalités, contactez nous sur notre boite email (girlstothetop.chamonix@gmail.com) et ne tardez pas à aller regarder ce qu’ils proposent à très bas prix :

http://www.mnkyfst.com/

485562_526690954134092_8144836134340128721_n

 

Nous sommes en tout cas super contentes de faire désormais partie de leur équipe de grimpeurs et grimpeuses venus d’horizons différents :

http://www.mnkyfst.com/aliceandclementine.html

Le petit mot de Monkey Fist :

« Monkey Fist aime les idées de Girls To The Top.  Nous aimons qu’elles créent une communauté au sein même de la communauté sportive de montagne. Réunir les athlètes féminines, les alpinistes et les femmes avec un amour pour les montagnes, la culture de montagne et les sports de montagne en général.  Nous espérons avoir une affiliation à GTTT aussi longtemps que nous le pouvons.  Nous sommes très excités d’être en mesure d’offrir à ses membres des rabais et des promotions sur les produits Monkey Fist. »

L’interview d’Alizée Dufraisse

C’est au tour d’Alizée Dufraisse, grimpeuse de haut-niveau, de nous livrer ces quelques mots d’inspiration, universels : « ne jamais abandonner ».

Merci à Alizée de nous avoir consacré ce temps, on espère la croiser très vite en falaise pour quelques tips !

Allez voir son site : http://alizeedufraisse.blogspot.fr/

11270480_863273947041555_4050164746183672780_o

  1. Quelle femme sportive vous inspire ? Pourquoi?

Yelena Isinbayeva, recordwoman du saut à la perche. Car elle a dominé le saut à la perche féminin avec classe et a énormément contribué à la progression technique de cette discipline pour les femmes.

  1. Comment pensez-vous pouvoir améliorer la pratique féminine de votre sport ?

En montrant que ce n’est pas parce que quelque chose n’a pas encore été réalisé par une femme qu’il ne peut pas l’être, en allant au bout de moi-même et en croyant jusque au bout que mes objectifs sont atteignables, quelque soient les difficultés que je peux rencontrer.

  1. Avez-vous grandi dans un milieu culturel et social qui correspond à celui de votre sport de prédilection?

J’ai grandi dans le milieu du sport, pratiquant en parallèle l’athlétisme et l’escalade. J’ai dû à un moment faire un choix, de  14 à 17ans l’escalade, puis l’athlétisme pendant 4 ans (championne de France de saut à la perche) puis je suis revenue à l’escalade.

  • Si oui : comment auriez-vous pu parvenir à pratiquer ce sport si vous aviez évolué dans un autre milieu ? 

Je pense que l’escalade est un mode de vie, une manière de penser. Je me suis rendue compte au fur et à mesure que mes centres d’intérêts tournaient autour de ça, les amis… A partir d’un moment j’ai eu l’impression que c’était un choix, soit j’allais dans le moule, continuais mes études sans trop réfléchir et restais dans un cycle « commun » ou alors je décidais de tenter de vivre comme je voulais vraiment et tout donner pour essayer de concilier passion et contrainte d’une vie de sportive de haut niveau comme cela.

st anto

  1. Un mot à dire aux lectrices qui rêvent de vaincre des sommets et progresser dans leurs pratiques? 

Ne jamais abandonner, quel que soit ce que l’on peut vous dire, et si on y croit vraiment au plus profond de soi on peut réaliser des choses exceptionnelles, quel que soit le domaine :)

12140597_10153315185178843_6990275146161546667_n

L’interview de Giulia Monego

Giulia1Deux mois avant l’hiver (on espère qu’il arrivera vite!), nous avons interrogé Giulia Monego, skieuse professionnelle italienne qui nous donne sa vision de la montagne au féminin.

Giulia touche à tout, et pratique aussi le rocher et la glace !

Un grand merci à elle pour ses réponses.

Ne tardez pas à aller regarder son site :

http://www.giuliamonego.com/


1) Comment pensez-vous pouvoir améliorer la pratique féminine de votre sport ?

Je voudrais organiser des courses de freeride et de ski hors-piste, pour les femmes, mais je voudrais aussi voir plus des femmes qui s’engagent aux côtés des garçons, sans avoir peur d’être moins capables qu’eux. L’un des moyens de renforcer sa propre confiance, c’est de commencer par les questions de sécurité. Si on part bien préparé à ce niveau-là, on peut enseigner à nos amies des choses qu’elles ne savaient peut-être pas, et même parfois à des garçons! Donc, on peut participer à des cours de nivologie, et s’entraîner sur les recherches DVA (Détecteur de Victimes d’Avalanches). On peut aussi travailler sur les aspects physiques et techniques et s’inspirer de skieurs ou skieuses plus forts que nous : on cherche toujours à repousser nos limites. L’entraînement physique aussi est important, cela donne confiance en soi dans les situations les plus difficiles.

2) Quelle femme sportive vous inspire ? Pourquoi?

J’ai sûrement été inspirée par Ingrid Backstrom, elle était la seule femme à l’époque, quand elle filmait pour MSP Films, qui pouvait me faire rêver et me donner l’envie de skier comme elle. Elle descendait à fond des lignes vraiment impressionnantes en Alaska et partout. Elle skiait avec une vitesse et un style incroyables. Quand j’ai participé au Freeride World Tour, j’ai aussi admiré Marja Persson pour sa puissance et son choix de lignes engagé ainsi que Ruth Leisibach, snowboardeuse, très forte dans tout ce qu’elle faisait.

3) Avez-vous grandi dans un milieu culturel et social qui correspond à celui de votre sport de prédilection?

Je suis née à Venise, une « ville d’eau » sur la mer Méditerranée. Heureusement mes parents aimaient la montagne et pendant toute mon enfance, j’ai passé mes vacances et beaucoup de temps à Cortina d’Ampezzo dans les Dolomites. Là-bas, je suis tombée amoureuse du ski à l’âge de 4 ans. J’ai donc eu la chance que mes parents m’aient fait essayer le ski très jeune, mais aussi j’ai eu un coup de foudre qui n’arrive pas à tous les enfants.  A l’âge de 13 ans, grâce à mes parents j’ai eu la possibilité de déménager à l’école de Cortina, pour pouvoir étudier dans une ville de montagne et avoir la possibilité de skier et m’entraîner tous les jours. Je faisais des compétitions de ski alpin à l’époque, et donc pour moi vivre en montagne, c’était un rêve! Au final, c’est grâce à mes parent et à ma détermination que j’ai pu changer de vie, de Venise à la montagne de Cortina, et persévérer dans mes objectifs de skieuse.

4) Un mot à dire aux lectrices qui rêvent de vaincre des sommets et progresser dans leur pratique? 

Quand vous êtes en montagne, c’est normal de se sentir un peu opprimées par les mecs, parce que l’ambiance en montagne a depuis toujours été masculine, mais ce n’est pas pour cela qu’aujourd’hui les femmes ne peuvent pas être au même niveau que les mecs et même mieux. Donc allez tout droit et suivez vos rêves. Travaillez bien et préparez-vous d’abord mentalement et puis physiquement pour montrer à tout le monde que vous aussi vous avez le droit de considérer la montagne comme votre maison.

_U1B1870

Programme du 29 Aout

affiche refuge soreiller2                                 Bonjour les filles,

Nous avons été agréablement surprises de votre emballement pour monter au Refuge du Soreiller le Samedi 29 Aout. C’est génial d’être entourée de nanas motivées et motivantes.  Pensez bien à réserver uniquement au 04 76 79 08 32 (numéro du refuge) et à annuler si vous avez un empêchement.

Voici le Programme :

13h45 : RDV sur le parking du Géant casino de Bourg d’Oisans
(vous ne pouvez pas le loupé il est situé à la sortie de Bourg d’Oisans avant le rond point de l’alpe d’huez / des 2alpes). Si vous le voulez vous pouvez nous rejoindre directement au refuge.

Montée en voiture au départ du chemin puis rando ensemble
(Je pense qu’on sera au départ du chemin vers 14h30-14h45 au plus tard et donc au refuge sur les coups de 17h-17h30 , ça dépend comment on bouge nos fesses mais le but c’est de profiter pas de faire un record)

Quand vous arrivez allez vous inscrire auprès de la Gardienne
(le but est aussi vraiment de voir le fonctionnement d’un refuge pour celles qui ne connaissent pas)

Installations dans les dortoirs
(Nan je ne veux pas être à coté de Pam car elle ronfle)

19h repas
(et oui à l’heure des poules les poulettes)

20h la gardienne paye sa verveine et nous parle un peu de son métier , échanges avec Martine Turc

20h30 soirée ciné

– Après on peut festoyer un peu mais je sens que personne ne va se faire prier pour s’écraser sur le matelas.

LE LENDEMAIN :

Pour nos adhérentes :

Petit dej à 7h30 départ pour l’assaut de la Dibona par la voix Normale (8a obligatoire) mais  noon 2 magnifiques longueurs en 3 sup / 4 avec du gaz et une ambiance haute montagne) :D

– Sinon petit dej entre 6h et 8h

Pour les autres filles motivées :

– Si vous voulez vous joindre à une de nos cordées vous pourrez toujours adhérer à l’Asso là haut (prévoir juste 10euros en plus), et bien nous prévenir par mail

– Pour les grimpeuses il y a des beautés incroyables en grande voie tout autour donc p r o f i t e z !

– Pour les randonneuses vous pouvez aller vous balader où vous voulez, on peut meme redescendre par un autre vallon qui fait une boucle (le vallon de la montagne d’en bas) , ou vous pouvez nous accompagner au pied de la voie normale (la vue est grandiose).

– Retour au plus tard pour 17h / 17h30 en bas dans la vallée

INFOS COMPLÉMENTAIRES :

– Dans les 30 euros sont compris : le repas du soir bien copieux, la projection des films,  la nuit douce on l’espère, et le petit dej.  Mais rien ne vous empêche de vous prendre un coca en plus ou une bière pression. Dans ce cas la le gardien le met sur votre note et vous réglez le tout à la fin. Attention en refuge il n’y a pas de carte bleue.

– Prévoyez peut être un pic nic pour le dimanche midi (ou au moins des snacks)

– Pour celles qui veulent participer à la cordée Girls to the top, merci de nous envoyer par mail votre niveau (débutante, intermédiaire, autonome) ainsi que le matériel d’escalade dont vous disposez

Nous on a trop trop hâte d’y être et de rencontrer celles qu’on a eu par téléphone !

Une bien jolie aventure!

Girls to the Top vous présente l’initiative d’Isabelle Favre qui a créé Trail entre Elles, une nouvelle communauté de sportives déjà très dynamique!

Petit Portrait d’Isabelle:

Je m’appelle Isabelle FABRE, 28ans. Je suis originaire de Nancy mais j’ai depuis peu migré vers le sud : je suis maintenant à Nice. C’est la-bas que j’ai découvert les sports « nature ». J’ai pratiqué la gymnastique et le judo à outrance pendant mon enfance, aujourd’hui je préfère le trail, la course d’or464758_10150833233501063_1761469046_oientation, les raids multisports, l’alpinisme, le vtt, le vélo route, canyoning, la plongée sous marine, le saut en parachute, planche à voile, et depuis peu, le kitesurf. Mon garage ressemble maintenant à un magasin de sport et j’ai vidé mon livret A mais QUEL KIFFE !!!

On est tellement bien (tellement mieux !) dehors.. le monde est tellement vaste et il y a tant à voir ! Dans la vie je suis Ingénieur Informatique. Cependant il y a un an ma vie a pris un tournant et j’ai décidé de partir à l’aventure ! D’abord en Australie, puis finalement pour un mini tour du monde. J’ai financé mon voyage en enchainant les petits boulots. C’était vraiment enrichissant ! Je crois que ca m’a surtout appris à lâcher prise, à profiter.. J’ai un peu tendance à être à fond 100% du temps ! Et puis finalement, au bout d’un an, les amis me manquaient, mon confort aussi (eh oui, je vivais dans ma voiture..), alors je suis rentrée, la tête pleine de projets !

1. Tu as créé Trail Entre Elles qui regroupe déjà un bon nombre de femmes… combien à ce jour?

Nous sommes aujourd’hui plus de 1400 femmes sur le groupe Facebook « Trail entre Elles ». https://www.facebook.com/groups/631672226941370/

Ce groupe a un véritable potentiel et ne finit jamais de m’étonner ! Il a été crée en décembre et grandit de façon exponentiel depuis ! Les filles sont toujours de plus en plus nombreuses, mais l’ambiance correspond vraiment à ce que je cherchais : c’est un endroit d’échange, ou les plus expérimentées aident les débutantes..

2. Comment t’es venue cette idée?

J’ai crée ce groupe Facebook en m’inspirant un peu de ce qu’il se fait dans le kitesurf aujourd’hui. Il y a plein de communautés féminines, qui organisent des supers rassemblements, qui arrivent à attirer l’attention des marques.. Je voulais que nous aussi les traileuses on ait le droit à ce genre d’attentions. Je voulais aussi que de plus en plus de femmes franchissent le pas et se mettent au trail. Y-en a marre de toujours croiser les mêmes ;)

3. Quel est l’objectif de cette association?

J’ai vraiment lancé cette communauté sans avoir de plan précis en tête. Je ne m’attendais vraiment pas à avoir un tel succès ! Au départ c’était plutôt un lieu de partage.. Et puis les filles ont rapidement eu envie de se reconnaitre, alors on a sorti un buff (tour de cou) à nos couleurs, qui s’est distribué à plus de 1000 exemplaires en 1 mois seulement ! (Je crois que j’ai passé plus de temps à la poste que chez moi ces derniers jours ;))La maintenant, on bosse sur un rassemblement en Savoie en Septembre.. J’ai trop hâte de enfin toutes les rencontrer !

4. Quels sont tes projets à court, moyen, et long terme?

Je crois qu’ à terme j’aimerai bien me concentrer la dessus : organiser des rassemblements de plus en plus grands avec des moyens de plus en plus importants ! J’aimerai bien également développer une gamme textile, girly à souhait !

5. Comment fonctionne Trail entre Elles?

Trail entre Elles est une communauté Facebook. Chacune est la bienvenue ! Tout le monde peut participer aux évènements. On a crée une association et déposé notre marque pour des raisons de pratique mais pour l’instant c’est vraiment indépendant du reste.

6. Tu es seule pour le moment ?

Je ne suis pas seule et heureusement d’ailleurs ! Estelle et Karine m’aident beaucoup chaque jour. Estelle est une amie à moi de longue date, et Karine, je ne l’ai jamais vue.. je l’ai rencontré par Trail entre Elles et on a eu un super feeling ! Je pense qu’on est une super équipe ! On se complète.  Karine apporte son expérience dans le milieu associatif et c’est aussi une (très) grande bavarde, un atout majeur pour toutes négociations. Estelle déborde d’idées et m’aide beaucoup pour notre site web. Et moi ? Je suppose que j’apporte un grain de folie et de spontanéité ! Je tiens également à remercier ma soeur Marie qui m’aide énormément : tous les dessins sont de sa réalisation !

Merci Isabelle d’avoir répondu à nos questions, une belle initiative!

A très vite, tu es la bienvenue chez Girls to the Top!!!logo